un ver fil de fer aussi appelé larve de taupin sur une mousse

Ver fil de fer : les larves de taupin et leurs dégâts sur les cultures de pommes de terre

Le ver fil de fer doit son nom à la forme de son corps et sa peau coriace. Cette larve, issue du taupin, peut causer de nombreux dégâts dans les cultures et notamment dans les champs de pommes de terre. Malgré tout, il ne s’agit pas d’une fatalité. Apprenez à connaître votre ennemi et à lutter contre ses attaques.

Fiche d’identité du ver fil de fer

un ver fil de fer aussi appelé larve de taupin sur une mousseNoms communs : Ver fil de fer, larves de taupin
Sous‑famille : Élatérides
Type : Insecte coléoptère
Périodes d’activité : Printemps, fin d’été, début d’automne
Organes touchés : Collets, racines, radicelles, bulbes, tubercules
Végétaux sensibles : Pommes de terre, salades, carottes, oignons, poireaux, etc.

Description de la larve de taupin

Le ver fil de fer est facilement identifiable :

  • une silhouette allongée, longue d’environ 2,5 cm ;
  • un corps doté d’une peau coriace ;
  • une couleur caractéristique brun jaunâtre.

    taupin des jardins, taupin souris et taupin rayé
    Taupin des jardins (1), taupin souris (2), taupin rayé (3)

Le taupin adulte peut changer d’aspect en fonction de l’espèce. Néanmoins, il existe quelques caractéristiques communes :

  • un corps allongé, le plus souvent en forme d’amande ;
  • une carapace rigide de couleur noire, grise ou brunâtre ;
  • un thorax bombé ;
  • une taille de 1 à 1,5 cm.

En France, les taupins les plus répandus dans les jardins et potagers sont :

  • Athous haemorrhoidalis (le taupin des jardins) ;
  • Agriotes lineatus (le taupin rayé) ;
  • Lacon murinus (le taupin souris).

Biologie du ver fil de fer

Les larves de taupin peuvent vivre plusieurs années dans le sol (jusqu’à 5 ans selon l’espèce). Comme elles redoutent la sécheresse et colonisent plus facilement les terres fraîches et humides, leurs saisons d’activité principales sont le printemps et le début de l’automne. À ces périodes, elles vivent dans la couche superficielle du sol et se montrent très voraces. Elles peuvent ravager des cultures, en dévorant les collets des jeunes plants et en creusant des galeries dans les légumes‑racines comme les pommes de terre, les carottes, etc.
Durant les mauvaises saisons (l’été à cause de la sécheresse, l’hiver en raison du froid), le ver fil de fer se réfugie en profondeur dans le sol. Il ne refait surface que lorsque les températures remontent.

Le taupin adulte apparaît en général à l’automne, lorsque le ver a fini le stade larvaire de son cycle. L’insecte se réfugie lui aussi dans le sol pour échapper au froid hivernal et ne ressort qu’au milieu du printemps pour la reproduction.
Si sa larve provoque de nombreux dégâts dans les cultures légumières, le taupin adulte se contente du feuillage des plantes pour se nourrir. Leur impact sur les plantes est peu significatif.

Prévention et traitement contre le ver fil de fer

Pour lutter contre les larves de taupin et leurs dégâts, vous pouvez compter sur leurs prédateurs naturels comme la taupe, l’étourneau ou la corneille. Les rongeurs tels que la musaraigne et le mulot les intègrent aussi à leur menu. Enfin, les nématodes, les guêpes parasites, les carabiques ainsi que les staphylins contribuent également à réguler la pullulation du ver fil de fer.

Une autre action de lutte consiste à perturber le bon développement de la larve de taupin. Les œufs pondus à la fin du printemps, ainsi que les larves qui en résultent ont besoin d’humidité pour survivre. Des travaux réguliers de binage et de sarclage du sol contribuent à assécher la couche superficielle de la terre et à exposer les œufs et les larves aux rayons du soleil.

Comme toujours, la rotation des cultures est un précieux atout lorsqu’il s’agit de lutter contre les maladies et les nuisibles. Alternez les légumes entre eux pour limiter la prolifération des larves. Certaines plantes sont d’ailleurs moins touchées par le ver fil de fer. C’est notamment le cas du chou et des crucifères en général.

feuilles de trèfles et fleurs de luzerne
Trèfle et luzerne, vos alliés naturels contre le ver fil de fer

Il existe également de nombreux autres moyens de lutte conte le taupin et sa larve :

  • Piéger les adultes en déposant de petites bottes de trèfle, de graminées ou de luzerne fraîchement fauchées. Il ne reste plus qu’à prélever les insectes qui s’y réfugient en grand nombre. Pour une plus grande efficacité, renouvelez les pièges tous les 5 jours environ.
  • En cas de forte infestation, il est possible de semer de la moutarde blanche. Cette plante a le double avantage de faire un excellent engrais vert et de posséder des propriétés insecticides. Enfouissez‑la en automne par un bêchage profond pour lutter contre le ver fil de fer. Cette action doit avoir lieu en dernier recours. En effet, les nuisibles ne seront pas les seuls touchés, et la faune souterraine sera elle aussi atteinte.
  • L’extrait fermenté de fougère aigle donne de bons résultats sur la larve de taupin. Arrosez le sol à deux reprises avant la plantation et au moins une fois par mois en période de culture.
  • Enfin, une technique simple consiste à enfouir des rondelles de carotte, de betterave ou de pomme de terre à 4 ou 5 cm de profondeur. Les vers fil de fer viendront s’y nourrir et vous n’aurez plus qu’à les ramasser et les détruire. Prévoyez un piège tous les 50 cm à 1 m.

À l’instar du doryphore, le ver fil de fer peut provoquer de nombreux dégâts dans les cultures légumières et notamment les champs de pommes de terre, les moyens de lutte et de prévention existent malgré tout. Vous voilà donc armé pour ne pas vous laisser dépouiller du fruit de vos efforts !


Crédits :
Florent Besson, Bobgaia, Pierre Duhem — Licence CC BY NC
Danny Steaven — Licence CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

56 Views